Whisky Canadien


Les distilleries Canadiennes proposent de larges gammes de Whiskys : Rye, Bourbon, Single Malt, des 100% seigle. Un joli flacon, une bouteille élégante,  Des marques prestigieuses comme Crown Royal, Canadian Club, Lot N°40 ou plus confidentielles qui distillent en petits lots.

Sortilège et Coureur des Bois sont des whiskys à l’érable les plus connues au Québec.

La force de l'alcool d'un bon whisky canadien la douceur d'un subtil sirop d'érable du Québec : Le whisky à l'érable ne pouvait être inventé nulle part ailleurs qu'au Canada !

Et quand on sait fabriquer un excellent whisky à l'érable, on sait aussi proposer une crème de whisky

Au nez, cette crème d'érable rappelle le café et des saveurs de crème caramel. En bouche, cette liqueur est onctueuse

Une gamme originale de whiskey, de produits canadiens, de coffret de whisky... Un beau cadeau à offrir


Tout savoir sur le Whisky


La caractéristique la plus distinctive du whisky canadien est la légèreté de son corps. Selon la loi Fédérale, tout whisky canadien ne doit être obtenu qu’à partir de céréales. La proposition dans laquelle chaque céréale rentre dans la composition du mélange, le traitement du mélange, la surveillance particulière et sévère exercée par le distillateur pendant tout le processus de fabrication mettent le whisky canadien hors classe parmi les autres distillats de grain.


Le whisky Canadien : élu 2 fois meilleur whisky au Monde


Le whisky Canadien est bien connu hors de son propre pays. Sa bonne réputation a été établie et construite par le sérieux des distillateurs respectant les traditions de leurs aînés. Ce n’est pas un hasard si les meilleurs whiskys au monde sont Canadiens. En 2015, Jim MURRAY désigne le Crown Royal Northern Harvest Rye meilleur whisky au monde Puis en 2020, c’est au tour du Alberta Premium Cask Strength Rye de remporter cet honneur. En élisant 2 whiskys canadiens au rang de « meilleur whisky au monde », c’est tout le travail de l’ensemble des distillateurs canadiens qui est récompensé. Le whisky Canadien destiné à la consommation au Canada est mis en bouteille à 39,9° tandis que les whiskys destinés à l’exportation sont généralement mis en bouteille au degré d’alcool autorisé dans le pays d’export.


Le whisky Canadien : un whisky sous surveillance stricte


Quelles sont les spécificités du whisky Canadien ?


Le succès gustatif des whiskys canadiens résulte d’une expertise ancestrale des distilleurs. Cette expertise combinée à la production de matières premières de qualité font du Canada l’un des maîtres du whisky La sélection des matières premières des whiskys fabriqués au Canada est primordiale :


Le grain :

seuls les grains de qualités feront du bon whisky. Le Maïs et le Seigle sont produits en quantité importante au Canada, les distillateurs ont donc une quantité de matière suffisante pour choisir les meilleurs grains, des grains de haute qualité destinés à produire des whiskys d’exceptions. A la distillerie, maïs et seigles sont moulus pour obtenir une farine grossière qui sera mélangée avec de l’eau. Cette pâte est ensuite chauffée afin de liquéfier l’amidon. A la fin de cette première étape, les maîtres distillateurs réalisent la saccharification. Ce procédé consiste à ajouter de l’orge maltée pour convertir l’amidon en sucres fermentescibles ( maltoses et glucoses). Les levures ajoutées dans l’étape suivante transformeront ces sucres en alcool.


La Levure :

La levure est l’élément clé de la complexité des saveurs du whisky Canadien. Chaque distillerie préserve ses levures comme un trésor. La culture et le développement de la levure sont les éléments capitaux de chaque distillateur. Les levures du whisky sont élevées en laboratoire et ses germes sont gardés avec grandes précautions. L’apparition de cellules vivantes dans la levure est l’instant le plus critique dans la fabrication du whisky. Pour éviter toute contamination et détérioration des cellules vivantes, les distillateurs ont recours à des procédés d’aseptisation rigoureux.


Quelles sont les étapes de production du whisky Canadien ?


La fermentation

Quand la saccharification est terminée, la pâte de grain macérée dans l’eau est pompée hors des récipients où elle a été chauffée. La pâte de grain de maïs et de seigle passe dans des serpentins ou elle refroidit pour terminer dans une cuve. La cuve est parfaitement aseptisée pour recevoir le mélange et surtout les cellules vivantes de levure. Ces cellules transforment les sucres maltoses et glucoses en alcool et en gaz carbonique. Cette étape dure entre 3 et 4 jours. Pour le whisky à l’érable, du sirop d’érable est ajouté lors de la fermentation. Il apporte une touche douce et sucrée au whisky et une partie du sucre contenu dans le sirop est transformé en alcool.


La distillation

Quand la fermentation est achevée, la pâte contient désormais de l’alcool à la place du sucre. Un distillateur possède plusieurs colonnes dans lesquelles passe la pâte à une température parfaitement maîtrisée. La pâte passe par plusieurs niveaux du distillateur pour en extraire l’alcool. Le distillateur agit notamment sur la concentration des ingrédients qui confèrent ses différents goûts au whisky canadien. A la sortie, on obtient un liquide alcoolisé, le whisky cru.


Le vieillissement

C’est l’opération la plus importante dans la fabrication d’un whisky. Les distillateurs canadiens n’ont rien trouvé mieux que la nature pour adoucir et vieillir leurs whiskys. Le whisky cru est dilué pour l’amener à une teneur en alcool qui convient à la conservation en fût. Il y passera de nombreuses années dans des entrepôts à température contrôlée. Les fûts des whiskys canadiens sont souvent fabriqués à partir de bois d’érable, de cerisier ou de chêne. Au contact du fût en bois, un grand nombre de réactions lentes se produisent pendant le vieillissement du whisky. Les composants les plus volatils s’évaporent à travers le bois. Certains composants du bois et du tanin se mêlent au whisky. Ces éléments lui donnent entre autres sa couleur dorée. Quand ils ont suffisamment vieilli, les distilleurs sélectionnent chaque whisky pour les assembler. Le whisky est goûté, analysé et filtré.


Les Whiskys au sirop d’érable

L’une des perles des alcools canadiens sont sans nul doute les whiskys au sirop d’érable. Au cours du vieillissement du whisky, du sirop d’érable pur foncé ou très foncé est ajouté dans les fûts de whisky tout au long du processus de fermentation et de vieillissement. Une partie de ce sirop est transformé en alcool, l'autre apporte de délicieuses notes gourmandes au whisky. On obtient un whisky d’une belle couleur ambrée et lumineuse dont le degré alcoolique se situe entre 30° et 40°. Le whisky au sirop d’érable a un corps léger et une forte saveur sucrée, légèrement caramélisée. Il est nettement moins fumé que les autres whiskys. On trouve plusieurs marques de whisky au sirop d’érable. Les plus connues sont le Coureur des Bois et le Sortilège. Sortilège vous propose également le Sortilège Prestige et le Sortilège aux Bleuets : il y en a pour tout les goûts! Les plus gourmands d’entre nous ne se passe plus de la crème d'érable Coureurs des Bois ni du Sortilège Crème ; ces crèmes sont parfaites pour sublimer de nombreuses recettes.


En plus de ces délicieux whiskys au sirop d'érable, nous vous recommandons les rye whiskys 3 grains et 3 ans de la distillerie Saint Laurent, le Malt chocolat Mc Kinnon et le Crown Royal à la pomme.

F

Produit ajouté à la liste de souhaits
Produit ajouté au comparateur