Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

La Cave

La cave de Couleurs Québec

Nos goûts, nos voyages, nos rencontres nous ont permis de construire petit à petit une offre allant de l'apéritif au digestif, en passant par le vin.

Le vin chez Couleurs Québec

Depuis bientôt 20 ans, nous sommes restés fidèles à Château des Charmes, magnifique domaine viticole fondé en 1978 par monsieur Paul Bosc en Ontario. De ses racines françaises, il a tiré le meilleur pour devenir l'un des meilleurs producteurs de vins canadiens. Il produit par exemple une très intéressante méthode champenoise à base de Chardonnay et Pinot Noir. Au nez arômes de citron, lime et pain grillé, en bouche il offre une texture crémeuse, des bulles fines et persistantes.

Les spiritueux et apéritifs chez Couleurs Québec

Là c'est l'univers de la créativité avec le développement de la micro-distillerie au Québec, mouvement venu de la côte Ouest des États-Unis. Une association professionnelle a été créée : AMDQ. Aujourd'hui Couleurs Québec propose plusieurs productions très intéressantes ; Gin Pinger, MAriana, Vodka White Keys, Ungava etc. Bonne dégustation... modérée ! Alcool non recommandé pour les femmes enceintes

  • Bières du Québec

    <h2>Les bières québécoises</h2> <h3>Petite histoire de la bière québécoise</h3> La bière arrive avec les premiers colons français. Issus principalement de l’Ouest de la France (Vendée, Bretagne et Normandie), ceux-ci sont plus portés sur les produits de fermentation que sur le vin. Les plus modestes préparent le « bouillon », boisson élaborée à partir de la fermentation de boule de pâte à base de levain. On attribue à <a href="http://www.chalons-tourisme.com/decouvrir/nos-celebrites/jean-talon/" target="_blank" rel="nofollow noreferrer noopener">Jean Talon, 1<sup>er</sup> intendant de la Nouvelle France</a>, la fondation à Québec de la 1ère brasserie. Celle-ci produira durant 10 années avant de fermer, certainement en raison de la concurrence des vins et alcools, importés de La Métropole et du Rhum en provenance des Antilles françaises. Il faut attendre l’ère britannique pour qu’un certain John Molson fonde sa brasserie et démarre sa production en 1786 à Montréal. Celle-ci perdurera jusqu’à nos jours, non sans connaître quelques péripéties ; en 1995 <a href="https://www.molsoncoors.com/fr" target="_blank" rel="nofollow noreferrer noopener">Molson</a> fusionne avec Coors. L’autre grand nom <a href="http://www.labatt.com/?language=fr" target="_blank" rel="nofollow noreferrer noopener">Labatt</a> s’installe à Lasalle en 1952. Labatt est rachetée en 1995 par InBev. Des années 60 aux années 80, l’offre est dominée par les produits des grands brasseurs ; la course au volume éloigne le produit de ses fondamentaux. <h3>L’apparition des micro-brasseries</h3> <strong>Qu'est -ce qu'une bière de micro-brasserie ?</strong> C'est une bière d'eau, de malt, de houblon et de levure. Le développement des recettes introduit d'autres éléments comme des jus de fruits, des sirops, des alcools tiers. Le produit n'est pas standardisé, ni forcé ; il peut connaître des variations, c'est ce qui fait son attrait ! Au milieu des années 80, la <a href="https://www.racj.gouv.qc.ca/accueil.html" target="_blank" rel="nofollow noreferrer noopener">RAJC - Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec</a>, délivre un nouveau permis de brassage de type artisanal. En 1982 la Brasserie Massawippi en <a href="http://www.cantonsdelest.com/" target="_blank" rel="nofollow noreferrer noopener">Estrie</a>, lance une Ale à 5° d’alcool conforme au <a href="http://www.baviere-quebec.org/archives/wsd/00370/index.php.fr" target="_blank" rel="nofollow noreferrer noopener">Reinheitsgebot</a> allemand de 1516. Depuis l’engouement n’est pas retombé, la micro-brasserie a gagné ses lettres de noblesses. La micro brasserie la plus connue fut <a href="https://www.unibroue.com/fr/" target="_blank" rel="nofollow noreferrer noopener">Unibroue</a>, née de l'expansion de la Brasserie Massawippi, avec une bière emblématique : la Blanche de Chambly lancée en 1991. Unibroue a été depuis acquise par un groupe multinational : <a href="https://sapporobeer.com/age-gate/" target="_blank" rel="nofollow noreferrer noopener">Sapporo Beer</a>. <h2>Les micro-brasseries du Québec aujourd’hui</h2> On compte aujourd’hui environ <strong>200 micro-brasseries</strong>, proposant +/- 4000 références. <a href="http://www.ambq.ca/" target="_blank" rel="nofollow noreferrer noopener">Une association</a> professionnelle, l'AMBQ a été constituée et compte environ <strong>80 membres</strong>. Enfin le Québec de la bière, c’est aussi un festival de renommée internationale :  le "<a href="http://festivalmondialbiere.qc.ca/fr/" target="_blank" rel="nofollow noreferrer noopener">Mondial de la bière</a>". C'est l'univers de la créativité ; formés aux écoles belges, allemandes et anglaises, les brasseurs laissent libre cours à leur imagination ! Cependant comme en France, c'est l'offre différenciée des micro-brasserie qui dynamise le marché et aiguise l'appétit de groupe souhaitant accéder plus rapidement au consommateur amateur de bières non pasteurisées, sans colorant ni exhausteur de goût. Ainsi Labatt a acquis Archibald en 2016 et Molson,  Trou du Diable fin 2017.
  • Whisky Canadien

    <h2>Qu'est-ce que le whisky ?</h2> <p>C’est le nom donné à des eaux-de-vie fabriquées par distillation de céréales. Le nom provient vient du celtique uisge en gaélique écossais ou de uisce en gaélique irlandais, qui signifient « eau » dans les deux langues. Elles adossent beatha « uisge beatha » en gaélique écossais et « uisce beatha » en irlandais, le sens s’en trouve changé pour « eau de vie » — et donc « whisky » en anglais.</p> <h2>Histoire raccourcie du whisky</h2> <p>On trouve des traces de distillations attestées par des fouilles archéologiques en Mésopotamie au IIe millénaire av. J.-C. mais aussi en Chine. Les premières distillations apparaissent en Europe là est pratiqué la viticulture et la vinification, somme toute assez logiquement. Il existe un débat permanent quant à l’origine géographique entre l’Ecosse et l’Irlande : on peut dire que ce sont les berceaux du whisky.</p> <h3>Le whisky en Amérique du Nord : une histoire qui lie les Etats-Unis, l’Irlande et le Canada</h3> <p>Le whisky accompagne naturellement l’immigration européenne. Quelques éléments vont influencer son développement :</p> <ul> <li>le développement de la prohibition aux Etats- Unis qui trouve son apogée dans les années de 1920 à 1933, qui profite aux producteurs canadiens (cela ne sera pas sans conséquence sur la perception de cette besoin qui sera longtemps associée aux Etats-Unis aux distillats de contrebande ; il faudra attendre le début des années 80 et la relance des purs malts pour changer la vision des consommateurs.</li> <li>la guerre civile en Irlande et la diaspora irlandaise qui va permettre d’absorber une grosse partie de la production irlandaise qui a perdu une partie de son marché naturel que constituait l’Angleterre.</li> <li>l'influence des pionniers allemands et hollandais au Canada, qui élaborent des whisky fabriqués à l’origine à la fin du XVIII siècle, uniquement avec du seigle ; donnant ainsi au whisky canadien un trait typique. Ces whisky sont appelés « whisky rye ». De nos jours il est quasiment impossible de trouver un 100% rye.</li> </ul> <h2>Elaboration du whisky</h2> <p>La fabrication du whisky rappelle pour beaucoup la fabrication de la bière et des eaux de vie : le whisky est issu de la fermentation de céréales, à l’aide d’eau, de levure, à l’aide d’un alambic, le tout se terminant par un vieillissement en fûts de chêne. Il y a donc 5 étapes :</p> <ul> <li>le maltage (germination broyage de la céréale = le <em>grist</em>.),</li> <li>le brassage (le grist est mélangé à de l’eau chaude = transformation de l’amidon en sucres fermentiscibles = le moût sucré),</li> <li>la fermentation (moût sucré + levure = moût fermenté, le <em>wash</em>),</li> <li>la distillation (séparation de l’eau et de l’alcool ; à la fin de ce processus le whisky est incolore et titre 70°),</li> <li>le vieillissement (supérieur à 3 ans), c’est une étape décisive qui donne au produit arômes et couleurs. Le choix des fûts est décisif, neufs ou usagés.</li> </ul> <p>Si usagés il s’agit à 80 % de fûts de bourbon (Etats-Unis) , à 20 % de xérès en provenance d'Espagne , de porto ou encore de vin. Les fûts neufs peuvent subir différents traitements avant utilisation, tels que le <em>wine seasoning</em> (l’intérieur du fût est imprégné de vin) ou le <em>charring</em> (l’intérieur du fût est brûlé). Les fûts utilisés pour le vieillissement des whiskies américains (Tennessee, Kentucky…) sont neufs, très brûlés pour chercher des notes toastées et grillées. En fonction des distilleries, le vieillissement peut se faire, soit exclusivement dans un type de fûts, soit dans un mélange (chez les <em>blenders</em>). D'autres types de fûts usagés sont de plus en plus utilisés : les fûts de porto, les fûts de madère, de rhum, de claret bordelais, de bordeaux rouges, parfois ayant contenu de très grands vins et encore les fûts de sauternes. Ils apportent tous des spécificités de teintes, d'arômes et de saveurs.</p> <h2>Le whisky canadien</h2> <p>Comme évoqué précédemment les whiskies canadiens d’aujourd’hui ne ne sont que très rarement fabriqués à partir de seigle (<em>rye</em>). Ce sont souvent des <em>blends</em>, doux et légers, caractères qui a fait leur réputation aux Etats-Unis En 1840 le Canada comptait plus de 200 distilleries, en 1864 Hiram Walker fit sa première distillation, en Ontario, lançant sa célèbre marque Canadian Club, en 1916, naissait Seagram, à Waterloo en Ontario, propriétaire de Crown Royal. Aujourd'hui on compte 22 distilleries, la plupart situées en Ontario - 8 - et au Québec -6-. On observe aussi le développement de micro - distilleries, en particulier au Québec où a été fondée l'AMDQ Association des Micro Distilleries du Québec, qui compte à ce jour 10 membres. Leur production s'articule autour des produits les plus fameux : Gin, Vodka et Whisky. Leur production de très haute qualité délivre des volumes limités. 75% de la production canadienne est exportée, le 1er client étant les Etats-Unis, marché où le whisky canadien demeure leader. Le whisky canadien occupe 25% de part de marché de son marché autochtone et bénéficie au Canada d'une appellation protégée. Les grandes marque sont la propriété de groupe étrangers : Crown Royal appartient à Diageo groupe anglo-américain, Canadian Club appartient à Jim Bean et le Bourbon Maker's Mark appartient au japonais Beam Suntory.</p>
  • Cidre de glace

    <h2>D'où provient le cidre de glace ?</h2> Le <strong>cidre de glace</strong> est né au Québec, il y a environ 25 ans de la rencontre d’un producteur de film montréalais, <strong>François Pouliot,</strong> et de <strong>Christian Barthomeuf</strong> (d’origine française, étant arrivé au Québec dans les années 1970), producteur de vin de glace et de cidre. C’est au début des années 1990, que Christian Barthomeuf “invente” le cidre de glace en s’inspirant de son expérience dans l’élaboration des vins de glace. Depuis, la célèbre maison "Neige" a fait connaître sur la planète entière ce produit si subtile et unique. <h3>Cidre de glace : qu’est-ce que c’est ?</h3> Le cidre de glace est à la pomme ce que le vin de glace est au raisin. Il est obtenu par la <strong>fermentation de jus de pomme</strong> provenant de pommes <strong>naturellement gelées </strong>; il est aussi possible de laisser les pommes geler dans l’arbre et d’en récolter les jus ensuite, c’est la <strong>cryoextraction.</strong> <span style="text-decoration:underline;"><strong>Précision</strong></span> : le cidre de glace n'est pas pétillant au contraire des productions cidrières françaises. Il peut l'être et en ce cas il se nomme cidre de glace pétillant. Quelle que soit la méthode, c’est <strong>toujours sous l’effet du froid</strong> que les sucres sont concentrés. Selon les producteurs, la fermentation dure entre 6 et 8 mois. Le cidre de glace doit avoir une teneur en sucre d’<strong>au moins 310 grammes par litre (g/l).</strong> La teneur en sucre résiduel doit être d’au moins 150 grammes par litre de produit fini. Enfin le degré d’alcool doit être compris entre <strong>9° et 13°.</strong> Le froid permet de concentrer les goûts de manière très importante, ce qui confère à ce cidre une belle présence aromatique. <h3>Cidre de glace : l'association professionnelle</h3> La profession se montre extrêmement attentive à la préservation de la filière et à la qualité des produits qui en sont issus. Voir à ce sujet <a href="http://www.cidreduquebec.com" target="_blank" rel="nofollow noreferrer noopener">le site de l'Association des Cidriculteurs</a>, qui compte une quarantaine de cidriculteurs. C'est cette attention particulière au produit qui a conduit à la mise en place d'un sérieux cahier des charges et à l'appellation “<strong>Cidre de Glace du Québec</strong>". <h3>Un produit aux arômes complexes</h3> Le cidre de glace se situe entre un <strong>Calvados plus fruité et un pommeau plus alcoolisé.</strong> Il a le don de révéler les saveurs les plus fortes. Ainsi, il se <strong>marie parfaitement</strong> avec des fromages à pâte persillée (Roquefort, Bleu des Causses, Fourme d’Yssingeaux), avec un Mont d’Or bien fait, un Munster, un Pont Lévêque corsé. C’est là qu’il révèle le mieux sa <strong>palette aromatique complexe.</strong>
  • Gin canadien

  • Rhum canadien

  • Vin de glace

    <h2>Le Vin de Glace</h2> <h3>Le vin de glace, son histoire</h3> Il se raconte qu'en 1794, des viticulteurs de la <a href="http://www.allemagnevoyage.com/regions/Bayern/franconie/Nuremberg1.html" target="_blank" rel="nofollow noreferrer noopener">Franconie (Allemagne du Sud, Bavière),</a> suite au très dures gelées, furent amenés à presser du raisin gelé... "où ils constatèrent que le résultat était plaisant !" : ainsi serait né l'"Eiswein". Émigré en Amérique du Nord fort de ses climats hivernaux, il devint "Icewine" par le truchement de la langue. Il semble que la première production canadienne eut lieu en 1973, en Colombie-Britannique du fait d'un immigrant d'origine allemande, Walter Heinle. La reconnaissance par l'Europe des VQA a permis son importation. <h3>Le Vin de Glace, qu'est-ce que c'est ?</h3> Pour être reconnu vin de glace, le vin doit être exclusivement issu de la presse de raisins naturellement gelés, après 3 nuits successives à -8° minimum ; c'est le principe dit de la <span class="mw-headline"><strong>cryoextraction</strong>. Ce processus amène la maturation bien au delà de la vendange tardive... à tel point qu'on atteint des concentrations élevées à 250g de sucre par litre. </span> À noter que la sur-maturité sur pied fait perdre entre de 40 à 70% du volume selon les années et les terroirs. <h2>Quels sont les cépages cultivés au Canada ?</h2> Le cépages les plus renommés sont le Riesling et le Gewurztraminer, tous deux particulièrement délicats ; l'Ontario au Canada a vu le développement du Vidal (hybride issu du mariage du Sauvignon et du Rayon d’Or) qui apporte une note charpentée. On trouve aussi des cépages rouges bien que plus rarement comme le Merlot et le Cabernet-Sauvignon. Château des Charmes propose 2 vins de glace, l’un issu du Vidal, l’autre du Riesling. <h3>Où est produit le vin de glace au Canada?</h3> L'Ontario et son terroir porteur, la Péninsule du Niagara, est devenu le 1er producteur mondial de vin de glace. <a href="https://www.ontariotravel.net/fra/home?WT.mc_id=France_Masterbrand_search_Google_G_SEM_text_Pure_Brand&amp;gclid=EAIaIQobChMIqOn6uYvz2AIV7grTCh3KkgiTEAAYASAAEgKUGPD_BwE" target="_blank" rel="nofollow noreferrer noopener">L’Ontario est situé entre le lac Ontario au Nord</a> et le lac Erié au Sud et bordé à l’Est par la rivière Niagara, déversoir naturel de l’Ontario dans l’Erié. La géographie de la Province est issue du jeux combiné du flux et du reflux des océans et des grandes glaciations. La résultante est un sol sableux, caillouteux, et de limon argileux, propice à la culture de la vigne. L’accès aux sédiments est facilité par le grand escarpement, dont les couches sédimentaires s’inclinent vers le milieu du Bassin du Michigan, d’environ 6 mètres par km. Il traverse l’état sur plus de 500km, mettant à jour les multiples couches de roches. Le point le plus remarquable est constitué par <a href="https://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/canada-le-froid-extreme-glace-les-chutes-du-niagara-et-le-nouvel-an_1972560.html" target="_blank" rel="nofollow noreferrer noopener">les chutes du Niagara</a>. <h4>Le climat ontarien</h4> Les conditions climatiques sont idéales pour la culture de la vigne, climat froid se traduisant par des étés longs, chauds et ensoleillés, suivis d’automnes secs et ensoleillés permettant un mûrissement lent, essentiel pour l’équilibre des acides et des sucres. Les lacs jouent un effet modérateur, en été par un apport en humidité  et en hiver par une modération du froid. Enfin, la présence de 4000 hectares de pêchés attestent d’une climatologie propice !
  • Vins canadiens

    <h2>Origine des vins canadiens</h2> Les vins canadiens proposés par Couleurs Québec viennent de la province de l’Ontario. Situé à l’Ouest du Québec, et au Nord des Grands Lacs, l’Ontario, compte 12 millions d’habitants soit 1/3 de la population totale du Canada. La capitale de l’Ontario Toronto est située à l’extrémité Sud-Ouest du lac. L’Ontario abrite aussi la capitale fédérale, Ottawa située dans la région de « l’Est et du Centre ». Les vins sont cultivés dans la péninsule du Niagara. <h3>La Péninsule du Niagara</h3> La Péninsule du Niagara est située entre le lac Ontario au Nord et le lac Erié au Sud et bordée à l’Est par la rivière Niagara, déversoir naturel de l’Erié dans l’Ontario.  Le sol est sableux, caillouteux, et de limon argileux, propice à la culture de la vigne. Cela provient du travail successif des glaciers et de la mer qui successivement ont recouvert la région. L’accès aux sédiments est facilité par le grand escarpement, dont les couches sédimentaires s’inclinent vers le milieu du Bassin du Michigan, d’environ 6 mètres par km. Il traverse l’état sur plus de 500 km, mettant à jour les multiples couches de roches. Le point le plus remarquable est constitué par les chutes du Niagara. <h3>Climat de l’Ontario</h3> Le climat est idéal pour la culture de la vigne, climat froid se traduisant par des étés longs, chauds et ensoleillés, suivis d’automnes secs et ensoleillés, permettant un mûrissement lent, essentiel pour l’équilibre des acides et des sucres. Les lacs jouent un effet modérateur, en été par un apport en humidité et en hiver par une modération du froid. La présence de 4000 hectares de pêchés attestent d’une climatologie propice. <h2>La vigne ontarienne</h2> Elle s’étend sur près de 14 000 hectares,  ce qui correspond à la Champagne en France, la Rioja en Espagne ou le Chianti en Italie. La région compte aujourd'hui une cinquantaine d’exploitations produisant des vins, en grande majorité à partir de « <strong><em>vitis vinifera</em> </strong>», cépages d’origine européenne. L'activité a aussi permis le développement de l'agro-tourisme autour de la Route des Vins de l’Ontario, dans cette région particulièrement attractive. Le Ministère de l’Agriculture d’Ontario a créé la station de recherche du Vineland où plus de 300 cépages ont été expérimentés. L'appellation régionale Ontario, comprend l’appellation sous régionale « Niagara Peninsula » et la sous-zone « Niagara on the Lake », qui s'étend de la ville de Hamilton-au Sud de Toronto jusqu’à la rivière Niagara à l’Est. Elle regroupe dix sous-zones plus précises. <h3>VQA - Vintners Quality Alliance</h3> Tous les vins canadiens produits en Ontario sont conformes au standard "<em><strong>Vintners Quality Alliance</strong></em>". Ce standard, définit l’origine, la qualité de production, le contenu, le pourcentage de cépage, l’appellation et le millésime des vins. VQA est l’équivalent canadien de l’AOC en France, Doc en Italie, ou QmP en Allemagne. La mise en place du VQA est intervenue en 1999, et traduit la volonté des autorités de valoriser l’ensemble de la filière, tout en rassurant le consommateur, dès-lors capable de faire un choix sur des critères établis. <h2>Château des Charmes Niagara on the Lake</h2> Couleurs Québec a choisi de travailler avec "Château des Charmes", domaine fondé par Paul-Michel Bosc en 1978 à Niagara on the Lake (Ontario). Ce château couvre aujourd’hui une surface de 125 hectares. Diplômé de l’École de Dijon, cinquième génération de viticulteurs, Monsieur Bosc a été le premier a planter un vignoble complet en « vitis vinifera ». Château des Charmes propose aujourd’hui Pinot Noir, Riesling, Cabernet, Merlot, Chardonnay, Sauvignon, une méthode traditionnelle champenoise. Château des Charmes  est une des référence des vins canadiens. Paul Bosc a développé des produits originaux comme le Gamay Noir Droit (exclusivité mondiale), l’Aligoté, le seul de tout le continent Nord-américain ou le Riesling vendanges tardives. Depuis sa fondation le domaine a reçu de nombreuses récompenses, en particulier à Bordeaux, dans le cadre de Vinexpo, avec une Médaille d’Or en 2001 pour le Vidal millésime 99, et un Trophée Prestige en 2005 pour le Vin de Glace Riesling. <h3>Château des Charmes et l'environnement</h3> Château des Charmes est membre de la charte de <a title="Sustainable Winemaking Ontario" href="http://winecountryontario.ca/sustainable-winegrowing" target="_blank" rel="nofollow noreferrer noopener">Sustainable Winemaking Ontario</a>, un programme administré par le Wine Council of Ontario. Ce programme de normes environnementales organise les activités dans le vignoble et dans les chais, mais aussi celles du centre d’accueil des visiteurs et des services de réceptions. En octobre 2011, Paul-André Bosc, fils du fondateur, a présenté différents aspects de ce programme à plus de 100 professionnels de l’industrie du vin venus du monde entier, à la conférence annuelle du Groupe Mondial du Commerce du Vin à Santiago du Chili. Les participants à cette table, "Forum on Sustainable Wine Production” ont adopté des principes directeurs, devant mener à l’établissement de lignes directrices sur la vinification durable. Les participants, dont Paul Bosc, se sont engagés à établir des programmes qui aideront à concrétiser les principes directeurs adoptés. À la conférence tenue en Nouvelle‑Zélande en novembre 2012, ont été présenté les programmes proposés aux participants, en vue de leur discussion et de leur ratification. Pour plus d'informations, voir <a href="https://fivs.org/wm/strategicInitiatives/fivsForesee.htm" target="_blank" rel="nofollow noreferrer noopener">le site de Strategic Initiatives</a>. Compte tenu du rôle joué par Paul Bosc dans l’établissement de ces programmes, Château des Charmes aura un rôle prépondérant dans leur mise en place au Canada, un rôle leader déjà observé il y a de nombreuses années dans la définition et la mise en place des VQA.
  • Vodka canadienne

  • Crème d'érable

Filtrer par
Laurine Cheysson

Un bout de Canada à la maison grâce à Kanata (pour un assez bon rapport qualité-prix au vu des produits que j'ai commandés)! Expédition et livraison très rapides, même en ce temps de crise sanitaire mondiale ! Non, vraiment rien à redire...C'est Top comme

Alain BRUNET

Produits sympas et diversifiés, envoi très rapide (même surpris de recevoir le colis si vite - moins de 48h), petit mot d'attention dans le colis.. bien sûr, les produits d'importation n'étant pas réputés pour être abordables, ceux ci ne font pas exceptio

o c

Equipe sympathique. Les sirops d'Erable sont délicieux, mes 2 oursons s'en délectent. Rapidité de livraison. Je recommande ce site. Bonne visite

Chris M.

Visite virtuelle puisque confiné, mais quelle visite ! Les caribous de l'équipe Kanata ont été au top, aussi bien pour ma commande que pour la communication autour, c'est toujours agréable de recevoir de gentils mots personnalisés :) Continuez comme ça !

David Fay

Très professionnel. Commande de dernière minute en live reçu le lendemain on ne peux pas plus rapide :) Très bon emballage et petit mot sympa sur le colis :). Bravo pour votre réactivité et votre compréhension.

ben h

Reçu fromage a poutine aujourd'hui !!! Bon un petit problème de qualité, mais leurs services clients professionnel ont gérer ça rapidement et il m'ont tout de suite rembourser. Merci pour leurs professionnalismes.

Menu

Paramètres

Partager